samedi 29 novembre 2014

LE FAITAGE:closoir ou scellé


LE FAITAGE PAR VD-COUVERTURE91
AERER SA COUVERTURE DE TOIT

La ventilation de la toiture en partie haute est essentielle, sinon la pérennité de l’ouvrage ne serait pas garantie.La mise en œuvre des faîtages peuvent être soi :Par/
La technique du faîtage par closoir
.
Après avoir mis en œuvre les chevrons et les liteaux, on pose les tuiles, puis le dernier rang.
On sélectionne en fonction du modèle de la tuile, de la pente de la toiture et du modèle de faîtière, une lisse de rehausse . Pour y arriver, il suffit de présenter une faîtière puis de mesurer avec précision la hauteur de cette lisse.
Une fois débitée à la dimension voulue, la lisse de rehausse peut alors être fixée. Petite astuce de chantier, on a la possibilité de superposer des liteaux pour obtenir la hauteur de lisse prédéterminée.
Le closoir ventilé, un complexe en PVC et en aluminium, vient se poser sur la lisse de rehausse et se plaque sur le dernier rang de tuiles. 
Il ne reste plus qu’à poser les faîtières et à les fixer au moyen de crochets adaptés au modèle de tuiles, vissés dans la lisse de rehausse.
Installation du fronton.
La fixation d’un fronton en bout de faîtage parfait la finition tout en masquant les bois de charpente.La première étape consiste à tracer la rive individuelle avant de la tronçonner.
Une fois ces tuiles de rive découpées suivant le précédent traçage, on peut les positionner. On remarque que le dernier liteau en haut de pente est posé sur le champ. Ceci permettra à la sous-faîtière de bien reposer sur la tuile du rang inférieur.
Sur le même principe que précédemment, on fixe une lisse de rehausse. Dans le cas présent on utilise des fixations de liteaux de rehausse.
On peut alors mettre en place le rang de sous-faîtières.
Enfin, le fronton vient parachever l’ensemble .
La technique du faîtage scellé 
Cette technique consiste d’abord à étaler du mortier en haut de pente. Ce mortier, peu rigide, permet d’absorber les mouvements des bois de la charpente.
Une fois cette première et primordiale opération achevée, on peut positionner les faîtières. On aura pris soin, auparavant, de mouiller les tuiles pour permettre une bonne adhérence au mortier.
On arase alors le mortier au moyen d’une langue de chat, de façon à obtenir une finition propre de l’embarrure. Cette dernière est la partie de mortier qui restera visible, d’où l’importance de sa finition.
L’étape suivante consiste à nettoyer correctement les tuiles avec une éponge propre. Cela évite qu’elles ne soient tachées par des projections de mortier qui, en durcissant, souilleraient la toiture.
Comme pour les deux précédentes solutions, le fronton est, lui aussi, scellé mais ici de la même façon que les faîtières, au mortier.

Type de faîtage   
http://www.vd-couverture91.fr 

Pour les toitures en tuiles traditionnelles , on utilise des tuiles identiques, disposées à cheval au sommet des deux versants. Ces tuiles sont dites faîtières  bien qu'il s'agisse de tuiles strictement identiques aux autres tuiles utilisées. Toutefois, on utilise parfois en faîtage des tuiles de même forme mais de plus grandes dimensions. Les tuiles de faîtage sont traditionnellement bâties au mortier. La tendance actuelle est de disposer en chevauchement du vide de jonction des versants un dispositif d'étanchéité supplémentaire (closoir)

qui garantit mieux l'étanchéité et comportant des orifices qui contribuent à la ventilation des combles. Les tuiles faîtières dissimulent ce dispositif pour préserver l'esthétique de la couverture.

LA POSE SCELLÉE PAR CIMENTATION

La pose scellée ou pose hourdée consiste à assurer l'étanchéité aux points

 singuliers 

du toit (faîtage, arêtier, cheminée, etc) par l'application de mortier.

Cette technique « traditionnelle » déjà utilisée chez les romains présente
néanmoins
 des inconvénients majeurs. En effet, une fois posée, la charpente « travaille » :
elle bouge pendant plusieurs mois avant de trouver son assise.
 Les phénomènes de pression exercée par le vent sur la toiture augmentent
ponctuellement ce phénomène « naturel ».
Une fois scellée, la couverture réagit comme un ensemble compact à ces mouvements et des fissures
 apparaissent au faîtage. L'eau pénètre alors facilement en sous toiture. Elle pourrit lentement la charpente
qui devient alors encore plus sensible aux « mouvements » et donc aux risques de fissures du mortier, etc.
Aujourd'hui, avec l'usage étendu des fermettes, plus souples qu'une charpente traditionnelle,
les mouvements exercés sous la pression du vent sont amplifiés et les risques de fissures multipliés.
Ce type d’intervention nécessite un travail important: si, par exemple, une tuile est fissurée au faîtage,
l'homme de l'art est obligé de casser les ouvrages maçonnés pour la changer. Il devra ensuite refaire
 la maçonnerie à l'identique.
Changer une tuile demande dans ce cas autant d'effort que de changer l'ensemble de la ligne de faîtage !

LA POSE À SEC A L'AIDE DE CLOSOIR

Apparus dans les années 60, les produits permettant la pose « à sec »
des ouvrages de couverture (faîtage, arêtier, rive, égout et abergement)
sont de véritables innovations.
Ces produits ont révolutionné le travail des poseurs et présentent des avantages
indéniables :
  • De gain de temps à la mise en œuvre. Qu'ils soient cloués ou collés, les closoirs de faîtage et d'arêtiers se posent rapidement, proprement et ne nécessitent pas de temps de séchage. De même les abergements et solins sont pré-collés ou se posent avec des colles faciles à appliquer.
  • De longévité. Une fois posés sur les lisses de rehausse, les closoirs souples et rigides absorbent avec souplesse les mouvements de charpente et restent intégralement étanches aux pluies battantes, aux pénétrations de neige poudreuse, poussières et pollen .
  • De simplicité de manutention sur les toits. Conçus avec des matériaux modernes, les closoirs, abergements et solins sont légers. Souvent présentés en rouleaux, ils sont peu encombrants. Leurs manutentions sur la toiture sont ainsi rendues plus faciles qu'avec des « gâches » de mortier de plusieurs kilos.

    Site internet de vd-couverture91 



mardi 25 novembre 2014

UN SIMPLE CONTRÔLE DE LA TOITURE


  
Contrôle simple à  effectuer sur une habitation
cela peut vous éviter des dépenses supplémentaires

Couverture de toit: 
 Vérifiez tuiles ou ardoises si déplacées ou fissurées ,effectuez un remplacement si possible:pour les ardoises un contrôle des crochets de fixation est préconisé.

Toit en bardeaux:
http://www.vd-couverture91.fr 
Enduisez les bardeaux si de composition en shingles de goudron à toiture; remplacez les bardeaux brisés.

 Solin:
http://www.vd-couverture91.fr 
S’il y a du jeu entre la cheminée, le toit et le solin, bouchez avec de la pâte à calfeutrage ou avec du ciment à toiture.
 Gouttières:
http://www.vd-couverture91.fr 
Retirez l’accumulation de débris; vérifiez si la pente est bonne;  Vérifiez l’étanchéité des joints.
 Tuyaux de descente:
http://www.vd-couverture91.fr 
Nettoyez la crépine s’il y en a une; vérifiez les joints lâches.
 Évents à lames:
http://www.vd-couverture91.fr 
Ils devraient être ouverts pour la ventilation, munis d’un grillage contre les insectes. Retirez les feuilles; vérifiez le calfeutrage.
 Noue du toit:
http://www.vd-couverture91.fr 
Vérifiez la noue et le solin en cas de jeu.
 Parement pvc:
http://www.vd-couverture91.fr 
Reclouez au besoin; remplacez les pièces pvc; nettoyez. Vérifiez s’il y a des fourmis ou des nids de guêpes.
 Déflecteur de pluie:
Voyez à ce qu’il soit bien placé: il est préférable de faire écouler l’eau des descentes dans un puit sec.
Fenêtre de toit:
http://www.vd-couverture91.fr 
Huilez les charnières et les ferrures. Vérifiez l’état du mastic des châssis;effectuez un contrôle d'étanchéité au besoin.
Toiture terrasse gravillonnaire:
http://www.vd-couverture91.fr 
Remplissez les fissures; appliquez du bouche-pores; ajoutez du gravier; alignez le bord.
Termite:
http://www.vd-couverture91.fr 
Vérifiez le larmier et le protecteur contre les termites; cherchez leurs couloirs.
Lucarne de toit:
http://www.vd-couverture91.fr 
Retirez le mastic effrité; posez-en du neuf; repeignez; huilez les charnières.
Trappe de comble:
                                                            http://www.vd-couverture91.fr 
 Resserrez les charnières lâches; raccrochez la trappe, au besoin; voyez au coupe-bise; mettez du graphite dans la serrure.

 Calfeutrage:
                                                             http://www.vd-couverture91.fr 

Enlevez la pâte séchée; nettoyez et posez de la nouvelle pâte là où les fenêtres de toit rencontrent parement ou brique.

                                                          
Remplacez le mortier lâche; enlevez les nids d’oiseaux; vérifiez l’état du déflecteur de tirage; couvrez une cheminée non utilisée.

SITE INTERNET
                                       vd-couverture91 / http://www.vd-couverture91.fr 

jeudi 20 novembre 2014

LES COMBLES DE VD-COUVERTURE91

LES COMBLES DE vd-couverture91
http://www.vd-couverture91.fr 
Pour récuperer des m² supplémentaires et obtenir une nouvelle pièce à vivre ou pour simplement optimiser tout l’espace disponible dans son habitation:il faut savoir /
Aménagement des combles :
La composition de la charpente
La charpente est l’ossature du comble et elle détermine essentiellement le caractère habitable  du comble qu'il soit:
Comble aménageable 
http://www.vd-couverture91.fr 
Comble perdu. 
http://www.vd-couverture91.fr 
Il existe deux principaux types de charpente : 
La charpente traditionnelle 
http://www.vd-couverture91.fr 
La charpente industrialisée composée d'assemblage de fermettes.
La charpente traditionnelle :
C’est la charpente idéale pour créer un aménagement des combles. Elle est composée de fermes, pannes et chevrons, elle laisse dans le milieu du comble un espace disponible à l’aménagement. Un comble formé par une charpente traditionnelle comporte souvent un plancher, soit bois, soit béton. Pour être habitable et confortable la surface créée devra avoir une hauteur finie sous plafond d’au minimum 1.80m.

La charpente industrielle ou fermettes :
http://www.vd-couverture91.fr 
Elle est composée de fermettes industrielles espacées d’environ 50 à 60 cm, sa structure encombre la totalité du comble que l’on dit alors perdu,donc non aménageable. Y créer un espace de vie habitable est un projet très complexe car il faut restructurer cette charpente, la renforcer afin de pouvoir enlever des fermettes pour libérer l’espace à aménager. De plus, un comble perdu ne comporte pas nécessairement de plancher et il est donc nécessaire de le créer. Ces travaux ne s’improvisent pas et l’intervention d’une société spécialisée est alors indispensable afin de s’assurer de la faisabilité du chantier et garantir la pérennité de l’ouvrage.
Aménagement des combles :
le plancher existant ou absent
http://www.vd-couverture91.fr 

Le plancher, s’il existe, doit être porteur et  solide pour supporter le surpoids engendré par l’aménagement du comble :
Cloisons sèches en plâtre
http://www.vd-couverture91.fr 

 ou autres matériaux genre placage bois ,plus les matériaux isolants, portes, équipements et ameublement. Avant toute transformation, il vous faut vous assurer de la résistance du plancher existant.La création d’un plancher nécessite un calcul de charge préalable. Faîtes appel à un professionnel pour vous assurer de la stabilité globale de votre habitation après travaux .
Aménagement des combles :
L'obligation d'une déclaration au préalable ou un  permis de construire
 CLIC ZOOM SUR IMAGE


Aménagez des pièces dans un grenier existant,obligation d’une hauteur sous plafond supérieure à 1.80m
http://www.vd-couverture91.fr 
 et avec un plancher, nul besoin de permis de construire , pour créer des chambres dans un comble dont la surface est déjà comptabilisée dans le calcul de la  surface hors œuvre brute et accessoirement de la surface hors œuvre nette, il n’y a besoin d’aucune formalité d’urbanisme. Au vue de l’urbanisme, le plancher existant constitue déjà une surface au titre de la SHOB et la partie du comble dont la hauteur est de 1.80m ou plus constitue déjà une surface au titre de la SHON. Seule la création d’ouvertures sur le toit genre "fenêtre de toit,
http://www.vd-couverture91.fr 
lucarne ou chien-assis
" nécessitera une déclaration préalable car il s’agit d’une modification de façade. Si vous créez de la surface aménageable par la création d’un plancher et une restructuration de charpente industrialisée par exemple), les règles suivantes s’appliquent :  la surface créée est inférieure à 20m², vous avez besoin d’une déclaration préalable, - la surface créée est de 20m² ou plus, vous avez besoin d’un permis de construire. Si la surface habitable totale de votre habitation  devient, après les travaux d’aménagement des combles, supérieure à 170m², il vous faudra aussi obligatoirement faire appel à un architecte. Ne rentre dans la surface habitable que l’espace créé dont la hauteur sous plafond est au moins égale à 1.80m. Enfin, n’oubliez pas de déclarer l’aménagement de votre comble aux impôts locaux car vous vous exposeriez à un redressement sur 3 ans de la taxe foncière et de la taxe d’habitation, sans limite dans le temps, soit en cas de contrôle, soit au moment de la revente et même 15 ans après !
Points à ne pas oublier dans le calcul du coût de revient de l' aménagement de combles :
Le raccordement aux réseaux domestiques
 au réseau d’eau pour toute création d’une pièce d’eau, salle de bains, wc ainsi qu’au réseau d’évacuation des eaux usées - au réseau électrique pour l’ensemble des pièces - ventilation mécanique contrôlée , notamment indispensable dans les pièces humides
le mode de chauffage:
 la chaudière est-elle suffisamment dimensionnée pour une extension à l’étage  si vous optez pour un chauffage indépendant électrique, l’isolation thermique du comble devra être d’autant plus performante
enfin, l’accès au comble s’il n’existe pas

Eau, gaz, électricité

L'habitation doit être raccordée aux différents fluides eau, gaz, électricité courants forts et faibles à partir des réseaux collectifs existants. Les travaux de raccordement à ces réseaux sont à la charge du propriétaire jusqu'aux différents comptages. 
 création d’une trémie 
http://www.vd-couverture91.fr 

 mise en place d’un escalier 
http://www.vd-couverture91.fr 
La bonne isolation:
http://www.vd-couverture91.fr 
Les greniers et les combles perdus, accessibles ou non, nécessitent la mise en oeuvre d’une isolation performante, gage de confort et d’importantes économies d’énergie. L’isolation de combles perdus permet généralement d’obtenir une performance thermique importante puisqu’aucune épaisseur limite d’isolant n’est à respecter. L’été, les combles perdus isolés protègent la partie habitable des fortes chaleurs.Selon le genre de la charpente:
En fonction du type de charpente industrialisée ou traditionnelle, de son accessibilité et de la configuration du sol plancher haut ou solives et plafond, plusieurs types d’isolation sont possibles. Un matériau en panneau ou en rouleau est posé ou déroulé  alors qu’un matériau en vrac (fibres de bois, ouate de cellulose, etc.) est soufflé  ou répandu .
Pose par déroulement sur plafond:
http://www.vd-couverture91.fr 
La laine minérale est déroulée, pare-vapeur vers le bas, directement sur le plafond qui sépare les pièces habitables des combles. Cette mise en oeuvre est simple et rapide. Afin d’éviter les ponts thermiques, les espaces vides non calfeutrés  sont évités : la partie supérieure des solives est recouverte d’isolant. S’il n’est pas assez épais, une seconde couche sans pare-vapeur est posée. 
Pose par soufflage:
http://www.vd-couverture91.fr 
Le soufflage nécessite un compresseur et une machine de soufflage mécanique. Ce procédé rapide à mettre en oeuvre est recommandé en cas d’accès difficiles. Des piges graduées placées au sol permettent de contrôler l’épaisseur de l’isolant soufflé qui doit prendre en compte le tassement. La mise en place d’un pare-vapeur indépendant est obligatoire.
Pose par épandage:
http://www.vd-couverture91.fr 
Le produit isolant est réparti entre les solives par épandage manuel, l’ensemble étant ensuite égalisé à la hauteur appropriée à l’aide d’un râteau. La mise en place d’un pare-vapeur indépendant est obligatoire ; sa continuité et son étanchéité aux jonctions avec les points singuliers doivent être assuréeAccès "étanchéité":
La trappe d’accès aux combles perdus doit être isolée et étanche à l’air:
http://www.vd-couverture91.fr 
 . Le passage des gaines et câbles à travers le pare-vapeur doit être calfeutré à l’aide d’un adhésif
http://www.vd-couverture91.fr 
. La distance de sécurité au droit des conduits de fumée est assurée par un chevêtre en béton . Afin d’éviter la détérioration et le tassement de l’isolant, des zones de circulation doivent être aménagées . La jointure toiture/façade doit être calfeutrée .
http://www.vd-couverture91.fr 
Ne pas omettre toute la partie décoration des combles.
Alors comble perdu ou aménageable !!!!!, n'oubliez pas , des artisans sont à votre service pour vous conseillez ,et vous établir une étude et un devis  pour toutes réalisations  ainsi que l'obtention de la garantie décennale "garantie de 10 ans après la réalisation des travaux"qui s’applique dès lors que les travaux sont réalisés par une entreprise professionnelle. 
Cette garantie protège les maîtres d'ouvrages (propriétaires de l'habitation) contre les vices et malfaçons affectant le toit et la non conformité à certaines normes obligatoires.
SITE INTERNET DE VD-COUVERTURE91 / http://www.vd-couverture91.fr 
NOTRE METIER C'EST NOTRE PASSION
http://www.entreprisedecouverture91.fr