mercredi 27 janvier 2016

LA VIE DE LA TOITURE DE VOTRE MAISON



ENTREPRISE DE RENOVATION







Les lignes
L’arêtier: angle saillant formé par la rencontre de deux versants
La noue: angle rentrant formé par la rencontre de deux versants
Le faîtage: Ligne la plus haute d’un toit formé par la rencontre de deux versants.
Égout: ligne la plus basse d’un toit
                                                                          
Les éléments d'une toiture





NOM DES DIFFERENTS TERMES DE LA TOITURE

 Les lignes 
L’arêtier: angle saillant formé par la rencontre de deux versants
La noue:  angle rentrant formé par la rencontre de deux versants
Le faîtage: Ligne la plus haute d’un toit formé par la rencontre de deux versants.
 Égout: ligne la plus basse d’un toit
La rive de tête: ligne la plus haute d’un toit venant en débordement ou en pénétration
La rive latérale: se trouve de chaque coté d’un versant et déborde du mur
La rive en pénétration : rive venant contre un mur
La ligne de bris: ligne formée par la rencontre du brisis et du terrasson
La saillie d’égout : dépassement de la charpente et de la couverture à l’égout.
La saillie de rive : dépassement de la charpente et de la couverture par rapport au mur de pignon .                              
Les surfaces
Le brisis : venant le plus pentu sur un comble à Mansart.
Le terrasson:  versant le plus plat sur un comble à la Mansart
La croupe: versant triangulaire comportant deux arêtiers



controle de la toiture


 Les ouvrages
Le chéneau : façonné métallique posé sur une fonçure en bois ou en béton. il assure l’évacuation des eaux pluviales.
La gouttière:  façonné métallique ou en matière synthétique ,maintenu par des crochets ,elle assure l’évacuation des eaux pluviales.
La trappe d’accès: permet l’accès sur le toit depuis l’intérieur du comble.
La lucarne : ouvrage dont la structure est en pierre,en bois ou en maçonnerie , enveloppant une baie ouverte sur toit
 Le châssis :ouvrage assurant l’éclairage ou permettant l’accès d’un toit.
 La chatière :petit ouvrage assurant la ventilation d’un comble,il peut être en métal,en terre cuite,ou en matière synthétique.
 Le poinçon : pièce de charpente verticale dépassant ou non de la toiture, lorsque il dépasse ,il est souvent recouvert d’un épi.
L’épi : ouvrage d’étanchéité et d’ornementation qui recouvre le poinçon,cette pièce peut être en métal ou en terre cuite 
                               
                              
 Les formes de toits:
  • Les toits à surface plane
TOIT A UN PAN OU APPENTIS 
Formé d’un égout ,de deux rives latérales et d’une rive de tête .
TOIT A DEUX PANS
composé de deux versants
TOIT A QUATRE PENTES
Formé de deux versants et deux croupes formants quatre arêtiers.
TOIT EN PYRAMIDE
composé de quatre versants triangulaires formant quatre arêtiers.
TOIT EN AVANT CORPS
Pénétration d’un comble dans un autre,formant deux noues.
TOIT EN L
Retour de deux pans formant une noue d’un coté et un arêtier de l’autre
TOIT EN DOUBLE BATIERE
Pénétration de quatre deux pans,formant quatre noues
TOIT A LA MANSART
Formé par un brisis et un terrasson
TOIT POLYGONAL
toit de forme pyramidale ayant plus que quatre cotés.
TOIT EN FLECHE
Toit polygonal avec une grande longueur de versant et une forte pente
  • Les toit de bâtiments industriels
TOIT EN DOCK
Succession de deux pans couverts le plus souvent avec des éléments en verre,raccordés par des chéneaux.
TOIT EN SHED
Toit formé d’une faible pente couverte avec un matériau de couverture et d’une pente plus forte couverte d’éléments en verre,apportant de la lumière naturelle.
  • Les toits à surface courbe
TOUR OU TOURELLE
C’est un toit ayant un égout circulaire
TOIT CINTRE CONVEXE
TOIT CINTRE CONCAVE
TOIT EN DOME
Toit dont la ligne de pente est courbe;
L’égout peut être circulaire ou à pans.
ABSIDE
Croupe ayant un égout circulaire.
CAMPANILE.BELVEDERE OU LANTERNEAU
Petite construction ouvragée posée
 au sommet d’un toit (souvent en dôme)
TOIT A L'IMPERIAL
Pyramide de forme convexe et concave.
Les lucarnes
On distingue différents types de lucarnes et d’ouverture ,
elles servent à éclairer et aérer les combles et ajoute un certain cachet à la toiture.
Elles se composent généralement :
  • D’une façade ou d’un cadre en bois ou en pierre recevant la menuiserie.
  • De deux jouées triangulaires adossant la lucarne sur le versant principal.
  • De versant(s) qui peuvent avoir des formes très variées.
Les différentes lucarnes
LUCARNE A CHEVALET
Composée de deux versants,deux rives débordantes ,de deux noues.
LUCARNE A LA CAPUCINE
Composée de deux versants et d’une croupe formant deux arêtiers ,deux jouées et deux noues.
LA LUCARNE CINTREE
Composée de deux jouées et d’un toit cintré,sa pénétration dans le versant crée une noue circulaire.
LUCARNE A FRONTON DITE "FLAMANDE
C’est une lucarne à chevalet avec un fronton triangulaire en bois ou en pierre.
LUCARNE RAMPANTE
Composée de deux jouées et d’un versant de pente plus faible que celle du toit principal.
LUCARNE EN CHIEN ASSIS
Composée de deux jouées et d’un versant ayant une pente à l’inverse du toit principal; créant un chéneau.
LUCARNE EN CHAPEAU DE GENDARME
Composée d’un fronton arrondi et d’un versant de forme conique.
LUCARNE RAMPANTE A JOUEES GALBEES
Genre de lucarne rampante à jouées arrondies.
OUTEAU TRIANGULAIRE
Formé de deux versants triangulaires ,d’un faîtage et de deux noues,il sert surtout à l’aération des combles.
L'OEIL DE BOEUF
Ouvrage décoratif en bois , pierre ou métal ,il est généralement posé sur des toitures ouvragées.
LE CHASSIS DE TOIT OU FENETRE DE TOIT
Ces ouvrages servent à l’éclairage ainsi qu’a l’accès au toit .Le couvreur est souvent amené à en faire le chevêtre et à le poser.




  • Flèche, flèche tors : couverture de plan centré ayant un grand développement en hauteur, sa hauteur est supérieure à la largeur de sa base. Couverture de clocher très développée en hauteur, effilée.

  • Toit en bâtière : toit à deux versants et à pignons découverts, couvrant un corps de plan massé, notamment une tour.
  • Toit en carène : toit à deux versants galbés en doucine ou en talon renversé, évoquant par sa forme la carène d’un navire. Son galbe est celui du toit à l’impériale dont il ne se distingue que par son plan allongé.
  • Dôme : toit de plan centré à versant continu ou à pans, galbé en quart-de-rond. Son plan est habituellement circulaire et son volume, une convexité de révolution. Il peut être circulaire, ovale, carré, rectangulaire, polygonal. Le dôme hémisphérique est un dôme circulaire en plein-cintre. Un dôme peut-être à côtes (chacun de ses plans est convexe en plan), tors (les arêtes sont tournées en hélice), nervuré (la surface est divisée en segments par des nervures, sur un dôme polygonal, ces nervures couvrant les arêtes sont des arêtiers).
  • Bulbe : toit de plan centré à versant continu ou à pans, galbé suivant une courbe alternative concave ou convexe, les parties convexes formant des renflements qui surplombent les parties concaves. Ces renflements distinguent le bulbe du toit à l’impériale dont le volume diminue progressivement suivant le galbe (bulbe à cotes, voir dôme à cotes).
  • Toit à l’impériale : toit de plan centré à versant continu ou à pans, galbé en doucine ou en talon renversé. Ne pas confondre le toit à l’impériale avec le bulbe (courbure, contre-courbure). Les arêtes peuvent être cassées, formant ainsi des faces supplémentaires plus ou moins larges, jusqu’à obtenir 8 cotés réguliers.
  • Toit en terrassesurface plane et à l’air libre servant de terminaison à la tour du clocher, le périmètre extérieur peut être délimité par un garde-corps.
  • VENEZ RETROUVER TOUTES LES INFORMATIONS SUR LE SITE INTERNET DE :
    entreprise de toiture
     vd-couverture91                                                        http://www.vd-couverture91.fr 

    LE LEXIQUE DE LA TOITURE PAR VD-COUVERTURE91 LE SPECIALISTE DE LA TOITURE

    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire